Accueil » Communiqués et dossiers » Budget du Québec 2017-2018 : Les aînés ne sont pas une priorité

Budget du Québec 2017-2018 : Les aînés ne sont pas une priorité

Laval, le 29 mars 2017 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées Laval-Laurentides (AQDRLL) attendait avec intérêt le budget du Québec 2017-2018 et espérait des investissements significatifs dans les soins de longue durée et les soins à domicile pour les aînés. Or, le gouvernement ne semble pas y accorder une grande d’importance. Nous notons quelques bonnes nouvelles qui n’étaient pas une surprise.

 

L’abolition rétroactive de la taxe santé est enfin une réalité: nous avons lutté contre cette taxe régressive depuis sa création et nous saluons la décision du gouvernement d’y mettre fin une fois pour toutes.

 

Le gouvernement maintient le crédit d’impôt en raison de l’âge, concrétisant ainsi son recul face au soulèvement des groupes aînés. La mesure projetée allait faire perdre, sur cinq ans, 300 M$ aux aînés à faible ou modeste revenu.

 

Par contre, selon le budget déposé par le ministre Leitão, Québec n’investirait que 69 M$ additionnels dans les soins à domicile et 65 M$ additionnels dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Rappelons que Philippe Couillard, en 2014, promettait 750 M$ pour les soins à domicile, soit 150 M$ par année. On est donc dans une vision à très courte vue des besoins des aînés du Québec.

 

Par ailleurs, ce budget succède aux compressions des dernières années dans le réseau de la santé. «On se demande si ce budget sera suffisant pour réparer les dommages causés par l’austérité des dernières années. Si les aînés étaient véritablement une priorité aujourd’hui, il faudrait en faire beaucoup plus pour assurer une vie digne à ceux et celles qui ont bâti le Québec », souligne Pierre Lynch, président de l’AQDRLL.

 

En conclusion, nous constatons, de budget en budget, des annonces éparpillées voulant répondre à différents besoins des aînés. Or, nous pourrions collectivement répondre au défi du vieillissement de la population en nous assurant d’avoir un plan global et des objectifs clairs pour adapter résolument notre société aux réalités démographiques. En ce sens, l’AQDR nationale a fait en 2016 une consultation dans toutes les régions afin de déterminer les grands enjeux et relater les besoins des aînés d’aujourd’hui et de demain. Les résultats de ces travaux seront rendus publics très prochainement.

 

À propos de l’AQDR

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission exclusive la défense collective des droits culturels, économiques, politiques et sociaux des personnes à la retraite. Elle compte près de 25 000 membres regroupés en 42 sections locales. L’AQDR Laval-Laurentides est la plus importante avec

3 500 membres.

 

– 30 –

Visualiser aussi

RANQ

Inclusion des proches aidants dans les normes du travail

« Il est grand temps de reconnaître les proches aidants dans la loi sur les …