Accueil » Actualités et revue de Presse » Démence chez les aînés: une équipe d’élite pour les cas complexes

Démence chez les aînés: une équipe d’élite pour les cas complexes

Au son d’une valse, Gertrude Holzmann, 77 ans, exécute quelques pas de danse aux bras du préposé aux bénéficiaires d’expérience Arturo Sosa. La chanson terminée, la dame d’origine allemande se rassoit sagement, un sourire au visage. À son arrivée à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal à l’été 2018, personne n’aurait pensé que Mme Holzmann pourrait un jour être si épanouie.

Souffrant d’un début de démence, elle était réfractaire aux soins et pouvait donner du fil à retordre aux équipes soignantes. Mais grâce au soutien d’une équipe-choc spécialisée dans les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD), Mme Holzmann a retrouvé le sourire.

Créée il y a un an à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM), l’équipe de SCPD a acquis une expertise pour laquelle la demande est en explosion. « La population ne cesse de vieillir au Québec et 125 000 Québécois ont la maladie d’Alzheimer. La demande est là », affirme Christine Fournier, chef administratif de l’équipe SCPD au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Lire la suite sur La Presse.

Visualiser aussi

Aider les aînés à conserver plus de leurs payes et prestations

Le ministre des Finances, Bill Morneau, propose dans son budget dévoilé mardi une série de …