Accueil » Historique

Historique

Fondation en 1994-1995

Notre section a été accréditée auprès de l’AQDR nationale le 21 juillet 1994, fondée le 1er août 1994 avec environ 35 membres et incorporée le 28 mars 1995. Aldo Caluori en est le président fondateur assisté de Liliane Lecompte et de Léo Delorme. Au printemps 1995, M. Caluori laisse la présidence et est remplacé par Liliane Lecompte qui, en décembre de la même année, se retire pour joindre les rangs de l’AQDR nationale dont elle devient présidente.

C’est Lucie Bourdon qui devient la 3e présidente de la section de Laval. Pendant cette année de fondation, l’insertion dans le milieu communautaire lavallois et l’information aux membres guident nos activités. Le CLSC Norman-Bethune nous prête 200 $ pour démarrer et deux membres du Conseil d’administration avancent de leurs propres deniers les montants nécessaires au fonctionnement de la section.

En 1996, nous poursuivons nos efforts d’insertion dans le milieu et commençons notre implication dans la réforme de la santé et services sociaux (le virage ambulatoire) et travaillons à augmenter notre membership.

Au 31 mars 1997, nous avons 99 membres, possédons un ordinateur usagé avec une imprimante et fonctionnons à partir d’un local dans le sous-sol de la résidence de la présidente. En avril 1997, nos membres reçoivent par courrier un premier bulletin de nos activités, luttes et objectifs. Nous poursuivons nos causeries et conférences mensuelles débutées dès la première année de la fondation de la section, en plus de participer à plusieurs Tables régionales.

1998-1999: le développement

En 1998, le nombre de membres a doublé et nos divers comités, tels que Santé, Fiscalité, Recrutement, Téléphone, fonctionnent bien. Le comité Santé rencontre le réseau lavallois de la santé et des services sociaux et s’interroge sur les diverses lacunes du système dans la prestation des services.

En 1998-1999, notre section accepte la responsabilité au niveau provincial du dossier Fiscalité des aînés: des causeries sont organisées au niveau local, régional et provincial, ainsi que des rencontres avec des politiciens et des journalistes avec le résultat que l’on connaît : le projet de prestation aux aînés est abandonné et le régime de Pension de sécurité de la vieillesse maintenu tel quel.

Tout au long des années 1999-2001, notre action se poursuit à différentes tables et lieux d’échanges : Table de concertation, CRDL, condition féminine, maintien à domicile, abus et violences, logement, forum des aînés, diverses conférences. L’ AQDR rejoint les rangs de l’Alliance des Associations de retraités prestataires des régimes complémentaires de retraite dans le but de se prononcer sur le projet de loi 102.

En 2000, 11 de nos membres participent au premier Parlement des sages de septembre, organisé par l’AQDR nationale, et préparent deux projets de loi.

Nous occupons, depuis avril 1999, notre propre bureau à l’adresse actuelle, fourni gratuitement par Ville de Laval.

Les grands dossiers Revenus et Fiscalité

Lors de l’assemblée générale du 18 mai 2000, Gilles Fournier devient le 4e président de l’AQDR section lavalloise qui devient l’AQDR Laval au cours de 2000-2001.

Le comité Fiscalité a monté un dossier fouillé sur la fiscalité des aînés de 1987 à 1997 et sur la prestation aux aînés en 2001. À la demande de la Table régionale de concertation des aînés de Laval, l’AQDR Laval prépare un mémoire sur la pauvreté des aînés, présenté par le CRDL au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Ce même comité va en octobre 2001 représenter le Québec à Ottawa auprès du Comité permanent du développement des ressources humaines, concernant le Supplément de revenu garanti. Par la suite, il travaille à l’élaboration d’un document sur la pauvreté des aînés au Canada, au Québec et à Laval.

Le comité Santé, quant à lui, a aussi préparé un dossier étoffé sur le sous-financement des soins et services à domicile à Laval et sur l’absence de services adéquats en radio-oncologie pour les Lavallois. La section a participé à une conférence de presse organisée conjointement avec la Table régionale de concertation des aînés de Laval sur ce sujet.

Le comité Recrutement édite un dépliant publicitaire spécifique à notre section. Une revue trimestrielle L’autre Parole, sort son premier numéro à l’automne 2000.

Le président Gilles Fournier fonde, avec le support de l’AQDR Laval, le projet DIRA. En 2002, il démissionne de la présidence pour s’y consacrer et Liliane Lecompte prend la relève (5e présidence) jusqu’à sa démission l’année suivante en janvier 2003.

Pressions pour accroître les services de santé

Laurent Guay (6e présidence) prend la suite le 28 janvier 2003. L’AQDR Laval se rapproche de plusieurs organismes d’aînés et des services et ressources lavallois. Son nombre de membres augmente considérablement suite à l’entente entre l’AQDR nationale et la mutuelle d’assurances La Capitale.

Également, l’AQDR Laval s’implique activement pour lutter contre le sous-financement des services de santé à Laval, par des pétitions et des représentations en vue d’obtenir une salle d’hémodynamie (cardiologie) à Cité de la santé et l’augmentation du nombre des médecins.

L’AQDR Laval a présenté en septembre 2007, un mémoire devant la ministre Blais lors de la consultation publique sur la condition de vie des aînés. Parmi les principales suggestions : un Supplément du revenu garanti provincial, une augmentation de l’allocation au logement pour contrer l’augmentation des loyers, la reconnaissance de l’apport et des besoins des proches aidants, la demande d’augmentation des effectifs médicaux, et la hausse substantielle du salaire minimum afin de permettre de mieux préparer la retraite.

Logement, Fraude et Fin de vie

En 2008, l’AQDR Laval parraine Partenaires du logement accessible, une corporation qui a pour mission de construire un immeuble pour personnes âgées en faible et moyenne perte d’autonomie(comité Logement). Ce comité travaillera plusieurs années pour réaliser ce projet, mais se heurtera aux prix élevés et croissants des terrains lavallois.

L’AQDR Laval entreprend de s’attaquer à la fraude par des ateliers de prévention Serez-vous le prochain poisson ? que des bénévoles dévoués dispensent dans les résidences et les centres communautaires. Pour les premières trois années, ce programme sera financé par l’Autorité des marchés financiers via l’AQDR nationale.

Tout au long de l’année 2010, ateliers de consultation et conférences ont permis d’élaborer un mémoire sur la fin de vie qui est présenté en septembre 2010 devant la Commission parlementaire sur la question de mourir dans la dignité.

La revue L’autre Parole est maintenant publiée deux fois par an et continue de susciter l’intérêt des membres et du milieu communautaire.

Consolidation et extension dans les Laurentides

En juin 2010, Laurent Guay cède la présidence à Anne Falcimaigne (7e présidence). Les priorités se redéfinissent vers une consolidation nécessaire de l’association, ainsi que le déploiement de ses activités en s’appuyant sur le travail d’équipe et le partenariat.

Un réaménagement des finances est effectué et les outils de travail révisés afin d’avoir l’heure juste sur le suivi des comptes en temps réel. Des restrictions budgétaires doivent être envisagées. C’est pourquoi un bulletin électronique mensuel pour les membres branchés sur Internet est créé: l’AQDRLL Info. Il remplace la revue que les finances de l’association ne peuvent plus soutenir avec l’augmentation des tarifs postaux.

Les brunchs-rencontres de Laval sont également abandonnés, ne générant pas assez d’assistance. Les conférences sont alors recentrées sur les droits des aînés et étendues dans les Laurentides, en plus de Laval.

L’AQDR Laval devient d’ailleurs officiellement l’AQDR Laval-Laurentides en 2014 et plusieurs membres du conseil d’administration s’impliquent dans les diverses instances de concertation de la région des Laurentides.

Projets et lutte contre l’austérité

En juin 2013, Pierre Lynch devient  président (8e présidence). De nouvelles améliorations aux modes de travail sont apportées, notamment la gestion des cartes de membres et un nouveau site web.

L’AQDRLL continue de dispenser une quinzaine d’ateliers Serez-vous le prochain poisson ? par an bien qu’elle n’ait plus de financement spécifique pour le faire. Plusieurs projets sont élaborés dans les domaines de la fraude, de la lutte contre l’âgisme et de la sensibilisation aux droits, mais la recherche de financement se fait difficile dans un contexte d’austérité.

Néanmoins, plusieurs projets sont menés à même nos ressources, comme la promotion de la trousse RAPPID-Or qui contribue à la sécurité à domicile des aînés vivant seuls. L’implantation de Comités de milieu de vie dans les résidences privées commence à être expérimentée dès 2015 avant de recevoir un financement officiel sur trois ans via l’AQDR nationale et le programme Québec ami des aînés. Un atelier pour faire connaître leurs droits aux aînés a également été conçu et testé.

L’AQDRLL se prononce régulièrement sur les enjeux touchant les aînés et les alertes ne manquent pas en ces temps de coupures dans les services. En 2014-2015, l’AQDR Laval-Laurentides a pris l’initiative de la participation AQDR au refus de la cessation de la distribution du courrier à domicile par Postes-Canada avec la circulation élargie de courriels aux ministres et députés et l’encart dans la revue de l’AQDR nationale d’une carte destinée au même usage. Cette campagne a duré deux mois.

Également, la population de Laval et des Laurentides augmente et les budgets ne suivent pas, notamment en ce qui concerne le maintien à domicile et l’hébergement. L’AQDRLL participe aussi activement aux mobilisations des organismes communautaires qui réclament davantage de budgets et de soutien structurel pour pouvoir répondre à la demande grandissante de services de soutien à domicile.

Aujourd’hui, avec environ 3 500 membres, l’AQDR Laval-Laurentides est la plus importante de la quarantaine de sections de l’AQDR. Nous travaillons à recruter d’autres membres actifs afin de continuer ensemble à défendre nos droits et d’assurer une relève.