Accueil » Communiqués et dossiers » Indexation des subventions des groupes de défense de droits: l’AQDR Laval-Laurentides lance un cri d’alarme

Indexation des subventions des groupes de défense de droits: l’AQDR Laval-Laurentides lance un cri d’alarme

Laval, le 16 mars 2017 – L’AQDR Laval-Laurentides se joint au Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) pour lancer un cri d’alarme afin que le gouvernement indexe les subventions des groupes de défense de droits après 9 ans de gel.

La défense collective de droits est un secteur fondamental de l’action communautaire autonome au Québec. C’est pourtant un des secteurs les moins bien financés ! Alors que la moyenne de financement annuelle des groupes en santé et services sociaux se situe à plus de 120 000 $, celle des organismes en défense collective des droits est maintenue autour de 55 000 $. Un groupe sur cinq (22 %) ne reçoit que 30 000 $ de subvention. De plus, les groupes n’ont reçu aucune majoration ni indexation de leur subvention gouvernementale depuis 9 ans. Pendant la même période, le coût de la vie a augmenté de plus de 13 %.


«Comment, dans ces conditions, assurer des conditions décentes à notre personnel et, sinon le développement, au moins le maintien des actions d’information et de défense des droits dans les organismes?», demande Pierre Lynch, président de l’AQDR Laval-Laurentides.


Depuis 2001, le gouvernement reconnaît l’apport essentiel des groupes de défense de droits à travers, dit-il dans ses politiques, « l’éducation populaire et la transformation sociale, le soutien à la vie démocratique, le développement d’une vision globale des problématiques, l’exercice de la citoyenneté et l’enracinement dans la communauté».


Ces organismes sont de réels vecteurs d’amélioration des conditions de vie des personnes vulnérables, en donnant une voix à ceux et celles dont les droits sont bafoués. Évidemment, cela nous amène à analyser et à critiquer certaines décisions des élu-e-s, mais c’est normal et souhaitable dans une société démocratique. Or la reconnaissance de notre mission ne se concrétise pas en un financement adéquat. Pire, cette asphyxie lente de la situation financière des groupes en défense de droits les met en précarité et en pousse certains à la fermeture.


Un réinvestissement d’urgence est demandé dès le prochain budget avec au moins une pleine indexation au coût de la vie de 2017.
À propos de l’AQDR


L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission exclusive la défense collective des droits culturels, économiques, politiques et sociaux des personnes à la retraite. Elle compte près de 25 000 membres regroupés en 42 sections locales. L’AQDR Laval-Laurentides est la plus importante avec 3 500 membres.

Information :
Brigitte Tremblay, Coordonnatrice
450-978-0807, aqdrlaval@aqdr.org

Visualiser aussi

coupure_SRG

Ottawa coupe les vivres à des personnes âgées vulnérables

L’AQDR Laval-Laurentides s’indigne de la désinvolture avec laquelle le fisc communique ce genre de décision …