Accueil » Actualités et revue de Presse » L’ambulance pour une ordonnance

L’ambulance pour une ordonnance

Isabelle* est infirmière, elle travaille dans un CHSLD où, depuis trois semaines, il n’y a plus aucun médecin.

Même pas de garde.

À Québec, au moins 1 résidant sur 10 est dans cette situation. Je vous en ai parlé dimanche dernier, un médecin me racontait comment les nouvelles règles établies en 2015 par le ministère de la Santé avaient eu des effets pervers dans les CHSLD et pour les autres clientèles vulnérables.

Parce que les vieux ne sont plus « calculés » dans la prise en charge.

Lire la chronique de Mylène Moisan dans La Presse qui explique qu’avant les démarches étaient simples, tandis que maintenant c’est une déperdition de temps et d’argent.

Visualiser aussi

Proches aidants perdus dans les petites cases

Votre mari de 61 ans souffre d’un cancer des poumons, il est cloué à la …