Accueil » Communiqués et dossiers » L’AQDR Laval-Laurentides s’inquiète de l’avenir des services aux aînés

L’AQDR Laval-Laurentides s’inquiète de l’avenir des services aux aînés

Laval, le 3 novembre 2014 ‒ L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées Laval-Laurentides (AQDRLL) s’inquiète des impacts du projet de loi no 10 du ministre de la Santé et des Services sociaux sur la qualité des services aux aînés.
Cette approche centralisatrice nous fait craindre pour l’avenir des deux régions qui sont particulièrement à la traîne pour ce qui est des services à domicile et de l’hébergement des aînés.
« Déjà que le gouvernement libéral est revenu sur sa promesse d’augmenter les soins à domicile de 150 millions par année pendant 5 ans, maintenant nous craignons même pour nos acquis », déplore le président Pierre Lynch.
Avec la création des nouveaux CISSS, où la place des hôpitaux sera prépondérante, nous sommes particulièrement inquiets d’une baisse du financement dans les soins à domicile par le détournement des budgets vers la mission hospitalière.
La réforme Barrette, jumelée au régime d’austérité actuellement appliqué au réseau de la santé, risque d’accroitre ce phénomène permettant aux hôpitaux de piger notamment dans les enveloppes de soins à domicile afin de combler leurs déficits. Nous risquons ainsi d’accroître la pression sur les CHSLD et sur la disponibilité des lits dans les hôpitaux.
Déjà, le 9 septembre dernier, le gouvernement éliminait le fractionnement du revenu pour les personnes retraitées de moins de 65 ans. Un certain nombre d’autres coupures sont faites ou annoncées envers les plus démunis ou ceux qui leur donnent des services (personnes handicapées, aînés, organismes communautaires).
L’AQDR Laval-Laurentides refuse que les coupures se fassent au détriment des personnes âgées et des plus démunis de la société.
– 30 –
Source : AQDR Laval-Laurentides
Renseignements : Brigitte Tremblay, 450 978-0807.

Visualiser aussi

RANQ

Inclusion des proches aidants dans les normes du travail

« Il est grand temps de reconnaître les proches aidants dans la loi sur les …