Accueil » Actualités et revue de Presse » Le CISSS des Laurentides injecte des millions de dollars dans son réseau

Le CISSS des Laurentides injecte des millions de dollars dans son réseau

Simon Dominé – Le Courant des Hautes Laurentides – 22 mai 2018

À l’occasion de l’adoption de son budget le 9 mai dernier, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a expliqué ce qu’il comptait faire avec les 45,7 M$ qu’il recevra en plus chaque année pour corriger l’iniquité interrégionale.

En avril dernier, le ministre de la Santé et des services sociaux (MSSS), Gaétan Barrette, avait annoncé qu’il entendait rétablir l’équité interregionale entre les Laurentides et les autres régions du Québec, en octroyant dorénavant et de façon récurrente 45,7 M$ de plus chaque année au CISSS des Laurentides.

Pour l’année 2018-2019 toutefois, le CISSS ne recevra que 70% de cette somme. La Direction générale du CISSS l’explique par l’entrée en fonction de nouveau personnel, qui ne se fera que graduellement. «Le plein budget devrait être alloué en 2019-2020», précise-t-on.

OÙ IRA L’ARGENT?

Une partie des 32 millions disponibles cette année servira notamment à investir dans les urgences et les unités de soins, au niveau de la chirurgie, dans les unités de naissance, dans les blocs obstétricaux, mais aussi dans les services aux 0-18 ans.

En tout, ce sont 22 M$ qui seront injectés pour la bonification des services aux usagers. À l’échelle du CISSS, qui compte 80 installations, 14 000 employés et environ 1 000 médecins, les sommes seront réparties comme suit: services généraux (2 453 763$), santé physique (10 436 448$), santé mentale (951 740$), santé publique (295 595$), soutien à l’autonomie des personnes âgées (4 207 949$), déficience physique (867 090$) et jeunes en difficulté (2 855 900$).

FAIRE BAISSER LE TAUX D’ABSENTÉISME

«La balance est ensuite réservée afin de pallier les enjeux et urgences qui se présenteront en cours d’année, ainsi que pour entreprendre un important virage visant à solutionner la problématique de l’absentéisme dans ses différents milieux de travail et les coûts qui s’y rattachent», a précisé au Courant l’agente d’information pivot au CISSS, Thaïs Dubé.

Le 24 avril dernier, Le Courant révélait que le taux d’absentéisme au CISSS dépasse les 25%: 3 946 employés ont en effet eu recours à l’assurance salaire en 2017-2018. En 2016-2017, ce chiffre était de 3 217. En 2015-2016, l’année où les CISSS ont été fondés au Québec, on en a dénombré 3 590.

LES INVESTISSEMENTS PRÉVUS LOCALEMENT

Mme Dubé affirme que les investissements du CISSS, quel que soit le programme, auront un effet sur l’ensemble de son réseau, mais Le Courant a voulu savoir quelle part du gâteau reviendrait plus spécifiquement au secteur d’Antoine-Labelle.

Elle précise que «Si on se penche spécifiquement sur les services dans Antoine-Labelle, on peut notamment compter sur la bonification des éléments suivants: services de première ligne en santé mentale (200 000$) ressources pour les patients avec niveau de soins alternatifs (800 000$), ajout de psychologues (100 000$), dégénérescence maculaire liée à l’âge (600 000$), rehaussement CHSLD (200 000$) et enfin soutien à domicile (200 000$)».

À noter que l’enveloppe de 32 M$ supplémentaire accordée au CISSS en 2018-2019 est assortie d’une somme de 5,4 M$ pour la gestion des bâtiments et le soutien aux services cliniques.

Mme Dubé a tenu à souligner le fait que dans les cinq prochaines années, les infrastructures sous sa responsabilité dans le secteur d’Antoine-Labelle bénéficieront de mises à niveau. On parle de 27 M$ à Rivière-Rouge et de 11 M$ à Mont-Laurier.

DE NOUVEAUX SERVICES RÉGIONAUX

«Qui plus est, le développement de certains nouveaux services régionaux spécialisés comme l’urologie, la néonatologie ou le traitement du glaucome se fera au profit de l’ensemble des communautés des Laurentides, là où on sera en mesure de compter sur la disponibilité et le bassin d’équipements et de ressources formées et disponibles à cet effet, termine Mme Dubé. Il s’agit de services que nous pouvons développer ici, dans notre région, parce que nous comptons sur le bassin de population de toute les Laurentides. Auparavant, ces services n’étaient offerts que dans la région métropolitaine de Montréal.»

Le budget du CISSS des Laurentides pour 2018-2019 s’élève à 1,2 G$.

Visualiser aussi

Laval – Un médecin écope de 7500 $ d’amende pour avoir sollicité des personnes âgées

Un médecin de famille de Laval a reconnu avoir fait de la sollicitation illégale de …