Accueil » Communiqués et dossiers » Mourir dans la dignité : L’AQDR Laval-Laurentides salue le courage de la Cour suprême

Mourir dans la dignité : L’AQDR Laval-Laurentides salue le courage de la Cour suprême

Laval, 9 février 2015 – L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées de Laval-Laurentides (AQDRLL) salue la décision de la Cour suprême qui a tranché qu’il était abusif de refuser à une personne en fin de vie une aide médicale à mourir alors qu’elle le demande de façon claire et libre.

La Cour vise par son jugement les adultes considérés comme capables au sens de la loi, qui donnent clairement leur consentement et qui souffrent de manière persistante et intolérable à cause d’un problème de santé grave et irrémédiable. C’est la position que l’AQDR a défendue lors des consultations qui ont mené à l’adoption de la loi québécoise qui encadre les soins de fin de vie et qui a été adoptée en juin dernier.

En septembre 2012, en audition devant la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité, l’AQDR Laval-Laurentides avait également demandé de consolider l’offre de soins palliatifs et de clarifier, expliquer et faire connaître les protocoles reconnus d’interventions de fin de vie.

Cependant, comme le précise Pierre Lynch, président de l’AQDRLL, « La majorité des gens veulent mourir à domicile, mais n’ont aucune garantie que ce sera possible. Les soins palliatifs ne sont pas suffisamment développés, que ce soit en établissement ou à domicile. C’est très variable selon les secteurs de nos régions et il y a très peu de maisons de soins palliatifs.»

Les compressions et réaménagements qui vont avoir lieu dans le système de santé inquiètent d’autant plus l’AQDRLL qui réclame que les enveloppes budgétaires pour les soins et services à domicile soient augmentés sous peine de maintenir à grand coût des personnes âgées en hôpital ou dans des ressources inadéquates.

L’AQDR Laval-Laurentides, fondée en 1994, rassemble près de 4 000 membres à Laval et dans les Laurentides et défend les droits culturels, économiques et sociaux des aînés. C’est une section de l’AQDR nationale dont les 45 sections réunissent 35 000 membres dans tout le Québec.

Visualiser aussi

Com_usagers

Pour le maintien des Centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes

REVENDICATION. Le Comité des usagers du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de …