Accueil » Actualités et revue de Presse » Retrait des optométristes de la RAMQ : L’AQDR Laval-Laurentides joint sa voix au front commun et dénonce l’attitude du gouvernement et de l’AOQ

Retrait des optométristes de la RAMQ : L’AQDR Laval-Laurentides joint sa voix au front commun et dénonce l’attitude du gouvernement et de l’AOQ

 

 Laval, le 21 février 2018 – L’Association des optométristes du Québec (AOQ) a annoncé que  90 % des optométristes se retireront de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) dès le 10 mars. En mettant sa menace à exécution, elle laisse tomber la clientèle dont les examens de la vue sont couverts par la RAMQ : les personnes de 65 ans et plus, les prestataires de la sécurité du revenu et les jeunes de moins de 18 ans. Si ce sombre scénario se concrétise, il s’agirait d’une triste première depuis la création de la RAMQ, il y a près d’un demi-siècle.

Lors d’une conférence de presse aujourd’hui, quatre groupes représentant plus de 600 000 aînés font front commun pour dénoncer l’attitude déplorable du gouvernement et de l’AOQ dans ce conflit et pour leur demander de trouver un compromis avant qu’il ne soit trop tard. Il s’agit du Réseau FADOQ, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) et l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ).

Ce serait un recul majeur, explique Pierre Lynch, président de l’AQDRLL : « En raison des coûts en cabinet privé, il y a un très grand risque que les aînés à faible revenu ne consultent plus pour un examen annuel. Le danger, c’est que des maladies de l’œil ne soient pas diagnostiquées à temps. Et n’oublions pas que près de la moitié des aînés québécois perçoivent le Supplément de revenu garanti.» Nous demandons donc instamment que le gouvernement et l’AOQ cessent de mettre en péril la santé de nos membres, puisqu’on sait que l’incidence des maladies oculaires augmente à partir de 65 ans.

-30-

Visualiser aussi

Des activités pour maintenir les aînés toujours actifs

C’est en présence de Madame Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte …