Accueil » Actualités et revue de Presse » Dix fois plus d’aides médicales à mourir demandées que prévues

Dix fois plus d’aides médicales à mourir demandées que prévues

Dix fois plus d’aides médicales à mourir ont été demandées au Québec que ce qui était prévu lors de l’adoption de la loi, en 2014. Michel A. Bureau, président de la Commission sur les soins de fin de vie, croit que des «pas de géant» ont été faits au Québec pour répondre à ce désir des patients, mais qu’il en reste d’aussi grands à faire.

Déposé à l’Assemblée nationale mercredi, le Rapport sur la situation des soins de fin de vie au Québec révèle que 1632 personnes ont reçu l’aide médicale à mourir entre le 10 décembre 2015 et le 31 mars 2018.

Durant cette même période, 830 demandes d’aide médicale à mourir n’ont pas pu être exaucées, un nombre trop élevé selon la Commission. Parfois, le patient ne répondait pas aux critères d’admissibilité ou avait changé d’avis, mais dans environ 50 % des cas, la personne meurt ou devient inapte avant d’avoir pu obtenir cette aide. «La vie est tenace, les gens attendent», commente M. Bureau pour expliquer en partie la situation. Il ajoute que des délais importants peuvent aussi être imposés aux patients en fin de vie, lorsque lorsqu’il n’y a pas de médecin disponible par exemple.

Lire la suite sur Le Soleil.

Visualiser aussi

Vers une politique en hébergement en CHSLD

Au terme d’une série de visites dans les CHSLD du Québec, la ministre responsable des …