Accueil » Nouvelles du mouvement AQDR » Avortements tardifs: des services «désorganisés» et «discriminatoires»

Avortements tardifs: des services «désorganisés» et «discriminatoires»

Des médecins « stigmatisés, voire intimidés ». Des femmes refusées par des hôpitaux. D’autres qui sont « contraintes de poursuivre la grossesse », faute d’accès. Un rapport confidentiel commandé par le Collège des médecins révèle le climat dans lequel sont pratiqués des avortements de troisième trimestre au Québec.

Pour plus d’informations, veuillez lire la suite de l’article sur La Presse.

Visualiser aussi

Coronavirus: plus meurtrier pour les patients âgés et vulnérables

Depuis le début de l’épidémie, environ quatre patients sur cinq qui sont morts du coronavirus …