Accueil » Actualités et revue de Presse » Budget 2023 : des mesures pour la santé, le logement et la main-d’œuvre

Budget 2023 : des mesures pour la santé, le logement et la main-d’œuvre

Le drame survenu à Amqui la semaine dernière a eu des répercussions sur le budget provincial déposé mardi après-midi à Québec. Tel que promis par le premier ministre François Legault, le gouvernement réinvestit en santé mentale et dans le transfert de patients vers les grands centres hospitaliers en cas d’urgence.

JULIE TREMBLAY, RADIO-CANADA

Le plan budgétaire de Québec prévoit 40,2 millions de dollars en 2023-2024 pour accroître les services en santé mentale, en itinérance et en dépendance. À cette somme s’ajoutent 36 millions de dollars pour soutenir les organismes communautaires en santé et en services sociaux.

Le gouvernement souhaite aussi limiter les délais de transport pour les patients des régions dites éloignées qui doivent être transférés d’urgence vers les grands centres hospitaliers.

Un nouveau service de transport par hélicoptère sera ainsi créé en complément au Programme d’évacuations aéromédicales du Québec (EVAQ), qui sert les patients qui se trouvent à plus de 275 kilomètres d’un centre de santé où sont offerts toutes les spécialités qui touchent la traumatologie.

Ce projet coûtera 125 millions de dollars sur cinq ans.

Les moyens de transport selon les distances à parcourir

  • Moins de 75 km : transport terrestre par ambulance
  • De 75 à 275 km : transport médical héliporté
  • Plus de 275 km : transport par avion (EVAQ)

Des logements et de la main-d’œuvre

Alors que la crise du logement est toujours aussi criante, Québec investira un milliard de dollars sur six ans pour accroître et entretenir le parc de logements sociaux et abordables, notamment en construisant plus de 5250 logements dans la province durant son mandat, dont 500 seront réalisés en collaboration avec le secteur privé.

Le gouvernement ne prévoit cependant pas de nouvelles sommes pour le programme Accès-Logis en 2023-2024, mais il promet l’accélération de la création de 3300 logements en vertu du programme déjà existant.

Alors que la main-d’œuvre se fait aussi rare que les logements, le gouvernement caquiste souhaite inciter les immigrants à s’installer en région.

Ainsi, 73 millions de dollars sur cinq ans, dont 14,6 millions cette année, serviront à promouvoir l’immigration en région afin de répondre aux besoins du marché du travail.

Un projet pilote visant à accueillir davantage de demandeurs d’asile en région et à favoriser leur intégration verra également le jour. Il bénéficiera d’une enveloppe de 15 millions de dollars d’ici 2026.

Des millions pour des infrastructures

Depuis plusieurs années, de nombreuses villes de l’Est-du-Québec attendent de pied ferme de l’aide financière pour réaliser des projets d’infrastructures de loisir et de sport.

Québec rend maintenant disponible 300 millions de dollars pour leur venir en aide. Le gouvernement Legault répond ainsi en partie à sa promesse électorale d’injecter 1,5 milliard de dollars sur 10 ans dans les infrastructures.

D’autres sommes seront investies au cours des prochaines années, précise le gouvernement.

Résidences pour aînés

Finalement, alors que bon nombre de résidences privées pour aînés (RPA) de nos régions peinent à répondre à l’exigence gouvernementale d’installer des gicleurs – qui a de nouveau été reportée au 2 décembre 2024 – instaurée depuis la tragédie de L’Isle-Verte, Québec bonifie son aide aux RPA.

Le montant maximal de l’aide financière octroyée pour l’installation de gicleurs passera de 5000 $ à 7000 $ par unité de logement.

Source: Radio-Canada

Visualiser aussi

Plus de 2500 locataires évincés en un an

Perte de logement, perte de repères : plus de 2500 aînés du Québec ont été touchés par la fermeture ou la reconversion de leur résidence dans la dernière année.