Accueil » Nouvelles du mouvement AQDR » Péter la «balloune» des concessionnaires

Péter la «balloune» des concessionnaires

Il faut péter la « balloune » des concessionnaires. Quand je dis « balloune », je parle d’un mode de financement interdit, mais largement répandu, qui consiste à reporter la dette d’un ancien véhicule dans le prêt d’un bolide flambant neuf. Et hop ! En voiture vers le surendettement !

Voyez plutôt…

En janvier 2019, un client entre chez son concessionnaire pour une simple réparation à son véhicule acheté à peine 16 mois plus tôt. Après un détour par la salle d’exposition, il ressort avec un Chevrolet Bolt Premier qui lui coûtera 116 000 $.

Pour plus d’informations, veuillez lire la suite de l’article sur La Presse.

Visualiser aussi

Chine : le coronavirus fait plus de 1700 morts, mais la contamination ralentit

Si la maladie fait toujours des victimes, le rythme de contamination du coronavirus ralentit, selon …