Accueil » Actualités et revue de Presse » Québec ramène à 65 ans l’âge d’admissibilité au crédit d’impôt pour les aînés

Québec ramène à 65 ans l’âge d’admissibilité au crédit d’impôt pour les aînés

Publié il y a 54 minutes | Mis à jour il y a 5 minutes – Radio-Canada

Québec recule devant la grogne des aînés dans le dossier du crédit d’impôt alloué aux personnes âgées et renonce à porter de 65 à 70 ans l’âge pour y être admissible.

« Beaucoup de personnes sont très inquiètes parce qu’elles sont convaincues que le gouvernement va leur enlever 500 $ », a expliqué M. Leitao au cours d’une conférence de presse.

« Ça a généré beaucoup d’inquiétudes et malheureusement, cette inquiétude, à mon avis, n’était pas fondée sur les faits, mais […] l’inquiétude était réelle », a-t-il convenu.

Le ministre des Finances a confié que tous les députés libéraux ont été interpellés par des aînés de leur circonscription au cours du week-end ainsi que la semaine dernière. « Des citoyens de ma circonscription m’ont interpellé directement à mon bureau vendredi dernier », a précisé M. Leitao.

On s’est vraiment rendu compte qu’il y avait beaucoup d’inquiétudes, beaucoup de désinformation. Il fallait mettre fin à ça.

Carlos Leitao

Le ministre Leitao persiste cependant à croire qu’il était justifié de revoir ce crédit d’impôt. « Je ne pense pas que c’était une mauvaise idée de revoir un crédit d’impôt qui a été mis en place en 1972, a-t-il continué. La situation a beaucoup changé depuis 1972, Il faut qu’on soit capable, au Québec, de réévaluer nos programmes et nos crédits d’impôt. »

Le gouvernement se prive ainsi de 273 millions de dollars qu’il aurait économisés au cours des quatre prochaines années grâce à cette réforme, dont 18 millions dès la première année de son instauration.

« Dans le cadre actuel de nos équilibres budgétaires, c’est quelque chose qu’on peut facilement absorber », a déclaré M. Leitao, tout en convenant qu’il devra récupérer ces sommes par des compressions dans d’autres secteurs. « Ce sont des vases communiquant, l’argent ne tombe pas du ciel », a-t-il conclu.

L’incitatif pour les travailleurs expérimentés maintenu

« Par contre, on maintient l’autre partie de la réforme, c’est-à-dire les incitatifs fiscaux pour que les personnes puissent rester sur le marché du travail si elles le souhaitent », a ajouté le ministre Leitao.

La bonification du crédit d’impôt pour les travailleurs d’expérience est maintenue.

Carlos Leitao

Le ministre Leitao s’est également dit ouvert à discuter avec les fédérations de personnes âgées afin de revoir la fiscalité des aînés dans un cadre plus général.

Appuyés par les partis d’opposition, plusieurs associations d’aînés ont manifesté leurs inquiétudes, au cours des derniers jours, devant le report de 65 à 70 ans l’admissibilité au crédit d’impôt pour l’âge. Les associations ont estimé la perte de revenu à 500 $ par année pour chacune des personnes âgées de 65 à 70 ans.

Visualiser aussi

Trois changements au RRQ à connaître

La vague de changements touchant le Régime de rentes du Québec (RRQ) est maintenant en …