Accueil » Actualités et revue de Presse » Réduction de la charge administrative des médecins : Allègement graduel du renouvellement des autorisations de remboursement de plusieurs médicaments d’exception

Réduction de la charge administrative des médecins : Allègement graduel du renouvellement des autorisations de remboursement de plusieurs médicaments d’exception

NOUVELLES FOURNIES PAR
Cabinet du ministre de la Santé 
25 juin, 2024, 09:00 ET

QUÉBEC, le 25 juin 2024 /CNW/ – Les médecins et autres prescripteurs n’auront plus à demander périodiquement le renouvellement de l’autorisation de remboursement à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour certains médicaments d’exception. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le ministre de la Santé, Christian Dubé, dans la foulée des efforts menés en vue de réduire la charge administrative des médecins et d’optimiser par le fait même leur travail afin qu’ils puissent consacrer plus de leur temps à soigner leurs patientes et patients.

Il est à noter que, selon la RAMQ, l’allègement prévu représente à terme une réduction d’environ 72 000 demandes en moins à formuler par les prescripteurs sur une base annuelle. Cela correspond à plus de la moitié du total des demandes de renouvellement et permettra de libérer, à terme, 72 000 rendez-vous médicaux annuellement.

Une première phase entrera en vigueur le 4 juillet prochain. La liste des médicaments concernés s’allongera graduellement au cours des prochains mois. Cette première phase ciblera certains produits pour le suivi du diabète ainsi que certains médicaments contre la dégénérescence maculaire. Dès le 26 septembre, des médicaments touchant notamment la cardiologie, l’hématologie et la pneumologie s’ajouteront. Des médicaments en oncologie devraient s’ajouter à partir du 7 novembre, suivis par des médicaments pour le traitement de maladies chroniques inflammatoires d’ici juin 2025. Les médicaments sélectionnés pour faire partie de l’allègement l’ont été sur le constat d’un haut taux de conformité de leurs demandes de renouvellement d’autorisation de remboursement.

Citation :

« Le processus actuel requiert un temps considérable pour les médicaments visés de la part des prescripteurs pour remplir des formulaires, alors que les ressources disponibles font face à une demande de services sans cesse croissante. Je me réjouis de ce pas de plus qui est fait pour optimiser l’accessibilité des médecins et mettre à profit leur expertise là où les besoins sont le plus criants, c’est-à-dire directement auprès de leurs patientes et patients. »

Christian Dubé, ministre de la Santé

Faits saillants :

  • Le nombre de demandes de médicaments d’exception ne cesse de s’accroître d’année en année. La grande majorité des nouveaux produits innovateurs qui sont inscrits à la Liste des médicaments sont placés dans la section d’exception en raison de leur caractère complexe et onéreux, ce qui est nécessaire pour en assurer un usage optimal. En plus d’occasionner une lourde charge administrative pour les prescripteurs, cela amène une augmentation des délais d’analyse du côté de la RAMQ, ce qui peut notamment affecter les personnes assurées.
  • Cette mesure s’inscrit dans la foulée des actions menées en vue de recentrer l’intervention des médecins et autres prescripteurs sur les soins offerts aux patientes et aux patients, en les déchargeant de tâches administratives pouvant être optimisées.

SOURCE Cabinet du ministre de la Santé

Renseignements : Audrey Noiseux, Attachée de presse, Cabinet du ministre de la Santé, 514 779-3114

Visualiser aussi

Priorité maintien à domicile

« Le gouvernement doit écouter et faire du maintien à domicile une priorité dès maintenant …