Accueil » Actualités et revue de Presse » Un service d’aide pour aînés qui offre du répit aux familles
Image: Istock

Un service d’aide pour aînés qui offre du répit aux familles

Une éducatrice spécialisée de Trois-Rivières a lancé il y a quelques mois déjà un service d’aide pour aînés. Ce qui le distingue? Son aspect humain et personnalisé. Marie-Catherine Hétu offre du répit aux proches aidants en passant du temps de qualité avec leurs parents âgés.

Quand Marie-Catherine passe le pied de la porte, les épaules de Carole se détendent immédiatement.

Carole Richard prend soin de ses deux parents à temps plein, une charge qui est assez lourde à porter pour une seule personne.

Carole avait besoin de soutien pour épauler ses parents, qui résident chez elle depuis trois ans. Elle n’avait pas besoin des services d’une infirmière ou de personnel de la santé.

Ce dont elle avait besoin, c’était du temps.

Du temps pour qu’elle puisse se reposer sans avoir à s’inquiéter au sujet de ses parents. C’est précisément ce que Marie-Catherine Hétu lui offre, à elle et à ses deux parents.

Je suis éducatrice spécialisée, donc moi, c’est vraiment plus [de m’assurer du] bien-être des personnes, de m’assurer qu’elles vont bien au niveau cognitif, affectif, qu’elles se sentent moins seules ou isolées, de mettre en place des outils pour que ce soit plus facile dans leur vieillissement, affirme Marie-Catherine.

Elle a lancé un service d’intervention pour personnes âgées parce qu’elle a constaté que tant les enfants que les parents avaient besoin d’aide pour composer avec la vieillesse et tout ce que celle-ci implique.

Elle a fait ce constat en travaillant dans une résidence pour personnes âgées.

J’ai vu qu’il y avait un très grand besoin chez les enfants. On n’avait pas le temps de les écouter, de les outiller ou de les encadrer face au vieillissement. Une citation de Marie-Catherine Hétu, intervenante pour personnes âgées

Pour Marie-Catherine, travailler avec les aînés lui est toujours venu naturellement. Elle dit d’ailleurs qu’il s’agit de sa vocation. C’est une clientèle vulnérable mais tellement attachante! Je trouve ça valorisant, travailler avec ces personnes-là, dit-elle.

Bien qu’elle œuvre dans le domaine de la relation d’aide depuis 10 ans, c’est en février 2023 qu’elle a finalement décidé de lancer son propre service d’intervention auprès des personnes âgées.

Après seulement quelques mois de visites, c’est comme si Marie-Catherine faisait déjà partie de la famille Richard, intégrée à son quotidien.

Autre famille, autant de soulagement

Chez les Lamy aussi, les visites de Marie-Catherine permettent à la famille de souffler un peu. Marie-Josée Lamy affirme qu’elle et sa sœur avaient besoin d’aide elles aussi pour soutenir leur mère. La personnalité de leur mère a changé avec la maladie, une réalité parfois dure à accepter.

Marie-Catherine les épaule et les guide à travers cette épreuve.

En fait, on avait besoin d’une troisième sœur comme nous […] pour nous aider là-dedans.Une citation deMarie-Josée Lamy, proche aidante

Pierrette Désilets, la mère de Marie-Josée Lamy, apprécie elle aussi le temps passé avec l’intervenante.

La complicité entre les deux femmes ne fait aucun doute. Elles regardent ensemble des affiches qui répertorient les races de chiens. Elles cherchent celle du chien qu’elles ont vu ensemble plus tôt cette semaine. Leurs visages s’éclairent lorsqu’elles le trouvent. C’est un berger des Pyrénées!

Marie-Catherine personnalise ses interventions selon les intérêts ou les expériences de ses patients. Pour Pierrette, ce sont les chiens. Sa chambre regorge d’ailleurs d’objets à l’effigie du meilleur ami de l’homme.

Elle offre ses services en résidence, en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) ou à domicile, et elle les module toujours selon les besoins de la famille. Qu’il s’agisse de visites ponctuelles ou hebdomadaires, elle est là. Elle offre aussi de rencontrer les enfants seuls pour les outiller face à la vieillesse qui gagne leurs parents.

L’engouement pour les services de Marie-Catherine est tel qu’elle cherche à agrandir son équipe pour répondre aux besoins. Bientôt, davantage de familles pourront donc bénéficier du même soulagement lorsqu’une intervenante sonnera à leur porte.

Source: Radio-Canada

Visualiser aussi

Trois changements au RRQ à connaître

La vague de changements touchant le Régime de rentes du Québec (RRQ) est maintenant en …