Accueil » Communiqués et dossiers » Une crise du logement amplifiée pour les aînés : agissons en conséquence ! 
Image: Istock

Une crise du logement amplifiée pour les aînés : agissons en conséquence ! 

Campagne électorale – semaine 3

Montréal, le mardi 13 septembre 2022 – Alors que s’amorce la troisième semaine de campagne électorale, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) partage ses préoccupations concernant l’habitation en contexte de crise du logement au Québec. L’AQDR exige la mise en place de solutions concrètes afin de répondre au manque criant de logements pour les aînés ainsi qu’à leur inaccessibilité. 

« Si l’on souhaite que les aînés puissent vivre et vieillir dans la dignité chez eux, il faut d’abord s’assurer qu’ils aient accès à un logement abordable. L’accès à un logement convenable est un droit et non pas un luxe. Pourtant, de plus en plus de personnes ont de la difficulté à se loger. On en parle, mais on ne discute pas suffisamment des impacts amplifiés de cette problématique sur les aînés », explique Pierre Lynch, président de l’AQDR.

Afin de permettre au plus grand nombre d’aînés possible d’avoir accès à un logement abordable, l’AQDR demande aux différentes formations politiques de s’engager à construire un plus grand nombre de logements sociaux et abordables en s’assurant qu’une partie de ces nouvelles unités soient réservées aux personnes aînées. L’AQDR souhaite également que l’on renforce le processus par lequel une résidence privée pour aînées puisse être fermée afin que cela tienne compte de la disponibilité de logements comparables à coût comparable dans un secteur ainsi que de l’état du parc locatif. Ces deux demandes visent respectivement à favoriser une meilleure cohabitation intergénérationnelle ainsi qu’à préserver la qualité de vie des aînés.  

« Les personnes aînées sont vulnérables quand il est question de déracinement. Le fait de devoir quitter son domicile est pour plusieurs une expérience traumatique et si, en plus, on ne peut pas se reloger de manière convenable dans un quartier similaire à un coût similaire, ces gens perdent alors au change. C’est pourquoi il faut s’assurer qu’ils aient non seulement des places réservées au sein des nouvelles constructions, mais aussi que la conversion de RPA prenne en compte la relocalisation de ces aînés », ajoute M. Lynch.

Demandes de l’AQDR en matière de logement pour la campagne électorale 2022 :

  • Construire davantage de logements sociaux et abordables et établir un seuil minimal obligatoire d’unités dédiées aux aînés dans tous les nouveaux projets de logements sociaux et abordables afin de favoriser la cohabitation intergénérationnelle ;
  • Revoir la structure de gouvernance au sein du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation afin d’optimiser et d’accélérer les délais pour l’approbation, le financement et la concrétisation de projets de logements sociaux et abordables ;
  • Raffermir le processus de dé-certification des résidences privées pour aînés afin que les critères pour autoriser une fermeture tiennent compte, entre autres, de la disponibilité de logements de qualité et de coût comparable dans un secteur donné ainsi que l’état du parc locatif dédié aux aînés ;
  • Établir un registre des baux ;
  • Abolir la clause F du bail permettant au locateur d’augmenter le loyer dans les cinq premières années de construction d’un immeuble pour les RPA ;
  • Augmenter le Programme d’Allocation-logement à 250$ par mois pour les personnes de 65 ans et plus.

À propos de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR)

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission la défense collective des droits économiques, politiques, sociaux et culturels des personnes à la retraite et à la préretraite. Elle porte leur voix sur la place publique, représente leurs droits et agit comme moteur de changement pour l’amélioration de leur qualité de vie. L’AQDR représente plus de 28 500 membres regroupés en 40 sections locales, partout au Québec.

– 30 –

Source : Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR)

Montréal, le mardi 13 septembre 2022 – Alors que s’amorce la troisième semaine de campagne électorale, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) partage ses préoccupations concernant l’habitation en contexte de crise du logement au Québec. L’AQDR exige la mise en place de solutions concrètes afin de répondre au manque criant de logements pour les aînés ainsi qu’à leur inaccessibilité. 

« Si l’on souhaite que les aînés puissent vivre et vieillir dans la dignité chez eux, il faut d’abord s’assurer qu’ils aient accès à un logement abordable. L’accès à un logement convenable est un droit et non pas un luxe. Pourtant, de plus en plus de personnes ont de la difficulté à se loger. On en parle, mais on ne discute pas suffisamment des impacts amplifiés de cette problématique sur les aînés », explique Pierre Lynch, président de l’AQDR.

Afin de permettre au plus grand nombre d’aînés possible d’avoir accès à un logement abordable, l’AQDR demande aux différentes formations politiques de s’engager à construire un plus grand nombre de logements sociaux et abordables en s’assurant qu’une partie de ces nouvelles unités soient réservées aux personnes aînées. L’AQDR souhaite également que l’on renforce le processus par lequel une résidence privée pour aînées puisse être fermée afin que cela tienne compte de la disponibilité de logements comparables à coût comparable dans un secteur ainsi que de l’état du parc locatif. Ces deux demandes visent respectivement à favoriser une meilleure cohabitation intergénérationnelle ainsi qu’à préserver la qualité de vie des aînés.  

« Les personnes aînées sont vulnérables quand il est question de déracinement. Le fait de devoir quitter son domicile est pour plusieurs une expérience traumatique et si, en plus, on ne peut pas se reloger de manière convenable dans un quartier similaire à un coût similaire, ces gens perdent alors au change. C’est pourquoi il faut s’assurer qu’ils aient non seulement des places réservées au sein des nouvelles constructions, mais aussi que la conversion de RPA prenne en compte la relocalisation de ces aînés », ajoute M. Lynch.

Demandes de l’AQDR en matière de logement pour la campagne électorale 2022 :

  • Construire davantage de logements sociaux et abordables et établir un seuil minimal obligatoire d’unités dédiées aux aînés dans tous les nouveaux projets de logements sociaux et abordables afin de favoriser la cohabitation intergénérationnelle ;
  • Revoir la structure de gouvernance au sein du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation afin d’optimiser et d’accélérer les délais pour l’approbation, le financement et la concrétisation de projets de logements sociaux et abordables ;
  • Raffermir le processus de dé-certification des résidences privées pour aînés afin que les critères pour autoriser une fermeture tiennent compte, entre autres, de la disponibilité de logements de qualité et de coût comparable dans un secteur donné ainsi que l’état du parc locatif dédié aux aînés ;
  • Établir un registre des baux ;
  • Abolir la clause F du bail permettant au locateur d’augmenter le loyer dans les cinq premières années de construction d’un immeuble pour les RPA ;
  • Augmenter le Programme d’Allocation-logement à 250$ par mois pour les personnes de 65 ans et plus.

À propos de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR)

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a pour mission la défense collective des droits économiques, politiques, sociaux et culturels des personnes à la retraite et à la préretraite. Elle porte leur voix sur la place publique, représente leurs droits et agit comme moteur de changement pour l’amélioration de leur qualité de vie. L’AQDR représente plus de 28 500 membres regroupés en 40 sections locales, partout au Québec.

– 30 –

Source : Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR)

Visualiser aussi

L’AQDR Laval-Laurentides est préoccupée des impacts de la situation financière de Groupe Sélection

Laval, le 23 novembre 2022 – Le géant des Résidences pour aînés (RPA) Groupe Sélection …